L'idée de ce comparatif a germée suite à la discussion sur la paper clay générée
sur le blog de CoeurChocoBN à son retour du Japon.
Dans les commentaires, une personne disait que la fuwa fuwa
existait en France sous le nom de Patarev.
J'ai voulu mener ma petite enquête pour savoir
si vraiment ces deux pâtes étaient équivalentes
(et pour savoir si en fait on en avait sous le nez sans le savoir
depuis un moment de cette fameuse fuwa fuwa !!).

Ce comparatif n'est pas figé je le modifierais au fur à mesure de mes expériences
(et des vôtres si vous voulez bien témoigner ^^)
pour qu'il soit le plus complet possible.


Quand j'écrirais en rose ce sera pour parler de la fuwa fuwa.
Quand j'écrirais en
vert ce sera pour parler de la Patarev.
Quand j'écrirais en
bleu c'est que je parlerais des deux .

Conditionnement :

 

La Patarev se présente en petit pot individuel de 30g. La pâte est prête à utiliser. J'ai payé mon pote 3€ chez Joué Club. Mais il doit y en avoir dans d'autres magasins de jouets (on en trouve aussi chez Toy's R Us, chez Fnac Eveil et Jeux). Le plus souvent, je l'ai vue en kit (qui ressemle à une boîte de jeu)à de prix variables selon la taille de la boîte mais minimum 11€.

SSA57570


La fuwa se présente sous forme de pains d'environ 20g de 4 couleurs emballés individuellement.
Les 4 pains coutent dans les 5,80$ (environ 4,25€) hors frais de port chez JBOX.
On en trouve également chez Espace perle pour 5,70 le pain de 90g. Et sur Etsy.

SSA57485


Texture :

A l’œil la Patarev semble plus compacte que la fuwa.

Même odeur de colle pour les deux.

 

La fuwa est douce, légère, souple, et ferme à la fois. Elle est aérienne (on tire elle se coupe facilement).

La Patarev
est plus collante, plus élastique (ce qui rend le prélèvement d’un bout plus difficile car ça fait comme un fil lorsque l’on tire au doigt comme du chewing-gum un peu), elle est aussi douce et souple.

Travail de la pâte :

Le modelage des deux pâtes est identique (à quelques détails près).
L’utilisation de gants est quasi indispensable car ce sont des pâtes qui « marquent » beaucoup (dès que l’on pose un doigt dessus on laisse des traces d'empruntes). Ce qui est dommage car elles sont très agréable à toucher.

On peut lisser les créations en humidifiant un peu la surface et en lissant avec le doigt (ganté).

J’ai l’impression qu’elles sont surtout faites pour être moulées car autrement ce n’est pas évident d’obtenir quelque chose de vraiment lisse (la pâte à tendance à faire des « plis » c’est difficile à expliquer).


Séchage :

J'ai laissé sécher les deux créations test pendant 48h. En fonction de la taille il faudra plus ou moins de temps mais je n'ai pas remarqué de différences entre les deux pâtes sur ce point.


Une fois sec :
- La Patarev ressemble à de la gomme, elle est poreuse, rebondit, sa couleur tire légèrement vers l'écru. Lorsqu'on appuie c'est très souple (c'est d'ailleurs assez impressionnant !).
- La fuwa est sèche et plus lègère. On dirait un peu du polystyrène, en plus dur. Elle est d'un blanc éclatant. Lorsqu'on appuie c'est à peine souple.

Ponçage :

Lors du ponçage la Patarev à des petites particules qui restent à la surface (comme lorsqu'on gomme). Il faut les enlever au doigt.
La fuwa, de par sa texture plus sèche se ponce plus facilement, le résultat est plus propre.

Peinture :

L'acrylique a une bonne tenue sur les deux pâtes. Il faut juste penser à ne pas trop mouiller pour éviter les coulures. J'ai l'impression que la Patarev est plus sensible à ce dernier aspect.

Vernis :

J'ai essayé le vernis pour Fimo. Mon trait de peinture a un peu bavé sur la Patarev. Le vernis fair ressortir la texture gomme de la pâte (on dirait qu'elle est collante à l'oeil). Sur la fuwa, les traits de pinceaux de l'application du vernis restent pas mal visibles à contre-jour. Le vernis donne un effet un peu nacré.

Dans les deux cas, le vernis dénature, selon moi, l'effet "doux" de la pâte (à l'œil comme au toucher)

EDIT du 15/06/2010 : Humidité :

Passage sous le robinet en frottant :
La Patarev absorbe moins l'eau grâce à son effet plastifié. Elle ne bouge pas.

La fuwa fuwa devient glissante, fondante et se lisse lors du frottage (sur mon biscuit test, l'inscription cookie à disparue)

Dans une pièce humide :

La Patarev prend un texture un peu collante. Mais une fois sec elle redevient comme avant.

La fuwa réagit moins, elle garde un aspect plus sec.


A gauche nuage Patarev, à droite nuage fuwa

SSA58161


En conclusion :

En effet les deux pâtes sont presque équivalentes bien que la Patarev soit plus « plastique » que la fuwa.

EDIT : Un autre avis sur la fuwa fuwa et la Patarev chez Lindsey

Pour le contact alimentaire, j'aurais plus confiance avec la fuwa fuwa qu'avec la Patarev dont je n'ai pas trouvé la compostion exacte.