59779908_pDe Elisabeth Gilbert
Editions Calamann-lévy

 

A trente et un ans, Elizabeth possède tout ce qu’une femme peut souhaiter : un mari dévoué, une belle maison, une carrière prometteuse. Pourtant, elle est rongée par l’angoisse et le doute.
Un divorce, une dépression et une liaison désastreuse la laissent encore plus désemparée. Elle décide alors de tout plaquer pour partir seule à travers le monde !
En Italie, elle goûte aux délices de la dolce vita et prend les « douze kilos les plus heureux de sa vie » ; en Inde, ashram et rigueur ascétique l’aident à discipliner son esprit et, en Indonésie, elle cherche à réconcilier son corps et son âme pour trouver cet équilibre qu’on appelle le bonheur…
Et qui n’a jamais rêvé de changer de vie ?

(résumé de l'éditeur, source amazon.fr)


Cela faisait un moment que ce livre me faisait de l'oeil ...
C'est plutôt rigolo car au final il est arrivé dans ma vie, sous le forme d'un échange que l'on m'a proposé, pile à un moment qui correspondait bien. Quelques mois plus tôt il n'aurait pas raisonné de la même manière.
Toujours est-il que je l'ai dévoré et que c'est une lecture que j'ai vraiment appréciée. Certes, on n'aura pas forcément tous besoin de tout plaquer pour un tour du monde pour se trouver (enfin espérons !) mais je trouve que la démarche qui pousse Elisabeth à entamer son périple est très positive et correspond bien à celle qui m'anime actuellement (d'une certaine manière). Je trouve aussi qu'il y a un chouette message intrinsèque dans le fait que tout soit parti d'une rencontre spéciale, de paroles qui ont fait leur chemin pour tracer les sillons d'un chemin. Au final, ce n'est pas tant le fait qu'elle ait changé de vie qui est important à mes yeux mais plutôt le fait qu'elle se soit reconnectée avec ses envies, ses désirs profonds, et les petits plaisirs de la vie. Parce qu'au final est-ce que ce n'est pas là l'essentiel ?!